(+34) 930 250 827 / (+34) 7 22 22 95 16

La pédagogie à Moderato

La pédagogie Montessori

La pédagogie Montessori est une méthode d’éducation créée en 1907 par Maria Montessori. Basée sur une approche éducative globale, elle est destinée à forger le jeune être humain dans son intégralité et sur tous les plans : physique, social, émotionnel et intellectuel . Elle envisage l’enfant comme responsable de sa propre construction. L’école doit donc lui offrir un enseignement individualisé qui tient compte de son rythme, de ses forces et de ses défis. L’enfant doit y trouver un environnement et du matériel répondant à son désir d’apprendre.

Les périodes sensibles

Une période sensible est une phase pendant laquelle l’enfant est inconsciemment et irrésistiblement sensible à certains aspects de son environnement, en excluant d’autres. 

Pendant ces « temps forts », l’enfant dispose de potentiels particuliers qui lui permettent d’acquérir naturellement certaines aptitudes humaines (le langage, la marche, l’écriture…). Ces périodes sont donc des phases d’acquisition et de construction mais elles sont passagères, transitoires ; une fois le caractère développé, la « sensibilité » cesse. Il est donc primordial que l’école offre à l’enfant les moyens de se développer, au bon moment.

    L’importance de l’autonomie en Montessori

    Le libre choix d’apprentissage

    Afin d’encourager le développement de l’autonomie, l’enfant peut choisir ses activités, parmi des propositions qui répondent aux enjeux des périodes sensibles.

    Il peut continuer l’activité aussi longtemps qu’il le souhaite si la construction de son intelligence le nécessite. Cette durée est parfois nécessaire aux enfants pour trouver la concentration.

     Chaque matinée et après-midi offrent donc deux heures et demie d’activité autonome (activités individuelles). Les activités sont divisées en quatre grandes aires d’apprentissage : vie pratique, sensorielle, langage, et mathématiques.

    En primaire l’aire de la vie pratique et du sensorielle sont abandonnées pour laisser place à d’autres apprentissages.

     

    L’environnement Montessori : les ambiances

    La liberté du choix d’apprentissage est toute relative car l’enfant choisit son travail dans un environnement ou rien n’est laissé au hasard. Celui-ci est méticuleusement préparé pour permettre à l’enfant d’être indépendant et autonome, (il doit donc être sécurisé) mais ce lieu doit lui permette d’être actif en proposant du matériel attractif. Ainsi on parle plus facilement d’«ambiance» que de classes.

    Il convient de rappeler que les enfants n’ont pas de table attribuée et que le travail s’organise souvent sur les petits tapis posés au sol pour favoriser le développement psycho-moteur.

     

    Le cercle Montessori

    L’éducateur comme lien entre l’environnement et l’enfant

    L’éducateur, et les adultes en général, ne sont là que pour guider les enfants sur la voie des apprentissages. Il doit être capable d’observer les différences de rythme de l’enfant, de capter ses moindres signes d’évolution de manière à repérer ses périodes sensibles.

    Il intervient avec justesse et discrétion.

     

    Dans une classe Montessori, il n’existe pas de compétition entre les enfants. Chaque enfant travaille individuellement, ou en coopération avec d’autres enfants. Les progrès réalisés ne sont quantifiables qu’en fonction de son travail antérieur. Il n’est pas comparé à la réussite des autres.

     

    Une classe Montessori type