(+34) 930 250 827 / (+34) 7 22 22 95 16

La pédagogie Montessori

La pédagogie Montessori est une méthode d’éducation créée en 1907 par Maria Montessori.

Elle repose sur une éducation sensorielle et kinesthésique de l’enfant.

 

Loin de se cantonner au matériel et à la méthode, cette pédagogie envisage l’enfant comme responsable de sa propre construction. Son but est de faire éclore et de développer le potentiel de l’enfant en tant qu’individu (parce qu’ils n’ont pas les mêmes besoins au même moment) sur le plan physique, sociale, intellectuel et émotionnel.

Les périodes sensibles

Chaque enfant a sa personnalité propre, son propre rythme, ses qualités et ses difficultés… Dans cette histoire propre à chaque enfant, Maria Montessori identifie des périodes très particulières, qu’elle nomme « périodes sensibles » :

  • Il s’agit de moments de la vie de l’enfant où il est hyper perceptif à un élément précis de son environnement, donc il est enthousiaste, capable d’une concentration qui l’amène à absorber, apprendre de manière très efficace.
  • Ce sont des périodes passagères, transitoires ; elles se limitent à l’acquisition d’un caractère déterminé ; une fois le caractère développé, la « sensibilité » cesse. Il est donc primordial que l’ambiance (l’environnement) offre à l’enfant les moyens de se développer, au bon moment.

 

L’environnement Montessori : les ambiances

La notion « d’environnement préparé » repose sur l’espace physique de la classe bien sûr et mais aussi sur des aspects temporels et sociaux (notamment les périodes sensibles).

Ainsi on parle plus facilement d’ « ambiance » que de classes.

 

Laisser le choix et le temps

Afin d’encourager le développement de l’autonomie, les enfants ont le droit de choisir leurs activités, parmi des propositions qui répondent aux enjeux des périodes sensibles.

Il peut continuer l’activité aussi longtemps qu’il le souhaite si la construction de son intelligence le nécessite. Cette durée est parfois nécessaire aux enfants pour trouver la concentration.

 

Chaque matinée et après-midi offrent donc deux heures et demie d’activité autonome (activités individuelles). Les activités sont divisées en quatre aires d’apprentissage: vie pratique, sensorielle, langage, et mathématiques.

 

 

L’éducateur comme lien entre l’environnement et l’enfant

L’éducateur, et les adultes en général, ne sont là que pour guider les enfants sur la voie des apprentissages. Il doit être capable d’observer les différences de rythme de l’enfant.

Il intervient avec justesse et discrétion pour développer la confiance de l’enfant.

Il doit être capable de capter le moindre signe d’évolution de l’enfant de manière repérer ses périodes sensibles. Ce regard toujours renouvelé qu’il doit porter sur l’enfant, est possible grâce à un travail important de l’équipe pédagogique .

 

Dans une classe Montessori, il n’existe pas de compétition entre les enfants. Chaque enfant travaille individuellement, ou en coopération avec d’autres enfants. Les progrès qu’il fait ne sont quantifiables qu’en rapport à son travail antérieur. Il n’est pas comparé à la réussite des autres.